elijah

Une fois n’est pas coutume, je vais vous mettre en premier ce qui m’a donné envie de lire ce roman : la 4ème de couverture:

ELIJAH. C'est le prénom de mon petit frère. Celui que je lui ai choisi quand on me l'a mis dans les bras. Il est né alors que la violence était devenue une routine à la maison. Mon ivrogne de père terrorisait tout le monde et nous frappait tous les jours, ma mère et moi, sans que personne ne l'en empêche. Jusqu'à ce fameux soir... Quand j'ai eu dix-huit ans. J'ai attendu qu'il soit ivre à nouveau et je l'ai égorgé de sang-froid dans la cave. Hélas, ma mère venait de mourir sous ses coups en me laissant un petit frère pas comme les autres : ELIJAH . Aujourd'hui, il a dix ans et il est handicapé. Je m'occupe de lui depuis sa naissance, je sais mieux que quiconque ce dont il a besoin. Il est mon unique raison de vivre. Ensemble on est plus forts que tout, rien ne peut nous séparer. Mais un jour ILS sont venus chez moi pour le kidnapper. Qui sont ces hommes ? Pourquoi cet enlèvement ? C'est depuis ce moment-là que j'ai perdu toute raison. Je suis devenu un monstre. Comme eux. La traque pour retrouver ELIJAH , qui ne survivra pas longtemps sans moi, a commencé...

Ce roman, c’est une des plus belles histoires d’amour que j’ai pu lire. L’histoire du frère d’Elijah, Gabriel, qui a enduré avec sa mère les pires souffrances auprès d’un père alcoolique, pervers et brutal. L’histoire de ce garçon qui tuera son père pour les protéger, lui et sa mère, enceinte, qui ne survivra pas. L’histoire de ce garçon à qui on confie un nouveau né, lourdement handicapé à cause des coups reçus alors qu’il n’était pas encore né. Va naître entre eux un amour sans commune mesure. Elijah est toute la vie de Gabriel qui ne supporte pas qu’on se moque de lui. Et Gabriel va se transformer en monstre justicier, un peu comme un Dexter, tuant sans remords des hommes violents envers femmes et enfants, ou tous ceux qui osent se moquer d’Elijah.

Ce roman est un des rares à m’avoir laissée en larmes en tournant la dernière page.

Cette histoire vous enserre le cœur. Alors oui, Gabriel, le frère d’Elijah, est un assassin. Mais j’ai rarement vu un anti-héro aussi attachant.

Les personnages sont tous magnifiques, émouvants, attendrissants.

Gabriel tout d’abord. Consumé par l’amour qu’il porte à son frère, ravagé par ce qu’il est. Il est en rejet permanent de qui il est. Seule Aline lui apportera un espoir de rédemption.

Elijah, ce petit garçon de 10 ans, lourdement handicapé physiquement, mais qui est très intelligent. Il est conscient de tout, des actes comme des sentiments de son frêre.

Aline, qui va les aimer tous les deux, les soutenir et leur apporter un idée de bonheur.

Milo, l’ami, le seul, de Gabriel. Un ancien légionnaire venu de l’Est, force de la nature. Il voue un amour fraternel sans limite à Gabriel et Elijah.

L’histoire est merveilleuse, souvent violente, mais elle reste belle.

Ce roman est centré sur les relations entre ces personnages et leur amour réciproque. On pourra s’étonner de l’absence quasi-totale de policiers qui seraient à la recherche de Gabriel. L’intérêt de ce roman n’est pas là, même si j’aurais aimé en savoir plus sur Claire qui apparait de temps à autres dans l’histoire.

L’écriture, quand à elle, elle lourde de sentiments profonds. On sent que l’auteur y a mis ses tripes et son âme. Elle vous bouleversera. Et quand on sait que c’est le tout premier roman de l’auteur, c’est juste incroyable.

Ceux qui ont lu et aimé des romans comme La Couleur des Ames Mortes de Gilles Caillot, Purgatoire des Innocents de Karine Giebel ou Les Démoniaques de Mattias Köping y retrouveront toutes ces émotions qui font qu’un livre restera parmi ceux qui vous auront marqués.

L’auteur :

Noël Böudoü est né à Toulouse mais vit dans le lot et s’occupe de personnes agées à domicile. Passionné de heavy metal, il est aussi un grand lecteur, fan de Stephen King.

Elijah est son premier roman.

Editeur : Flamant Noir (27 février 2017)

ISBN-13: 979-1093363295

Disponible en broché et en numérique

Retrouvez toute l'actu des Editions Flamant Noir ici: