abel bel age

 

J’ai participé pour la première fois au challenge de la Ligue de L’Imaginaire.

En ce mois de Mai, il fallait lire un roman de Barbara Abel.

J’ai choisi ce roman, pas le plus récent, mais je ne le regrette pas. Paru chez Le Masque en 2003, il a été réédité en 2015. Un film en a été tiré en 2008 sous le titre Miroir, mon beau miroir.

Le synopsis : A la mort du père de Marion, sa belle-mère décide de vendre la maison qu’elle habite avec son fils de 5 ans, afin d’acquérir un tableau.

Commence alors une guerre des nerfs entre Marion et France, aussi cruelle que résolue. Chacune usera de moyens plus ou moins légaux pour arriver, pour l’une à se défendre, pour l’autre à obtenir ce qu’elle veut, même si un enfant doit être utilisé comme moyen de pression.

La tension psychologique ne cesse de croître tout au long de ce roman jusqu’au final, prévisible certes, mais intense.

Une écriture fluide, des personnages bien campés, un remake moderne de Blanche-Neige qui comblera tous les fans des thrillers psychologiques dont je fais partie.